FAQ

Questions et réponses

Quoi préparer pour venir faire un stage de kitesurf ?
Ce qu’il vous faut pour venir en stage

Nous évoluerons sur des sites où le vent,
l’eau et le soleil sont très intenses.

Nous vous recommandons de vous munir
• d’une combinaison iso thermique Néoprène adaptée à la saison (location 8€/ j possible à Mèze.)
• de chaussons de navigation avec une bonne protection plantaire (dans les shops ou grandes surface de sport)
• d’un écran total pour la peau.
• des lunettes solaires adaptées au milieu aquatique (en vente à Mèze 45€)
• d’un couvre chef.
• d’un coupe-vent.
• d’une réserve d’eau, (une bouteille ou gourde).
• d’un casse-croûte ou friandises.
• maillot de bain.
• serviette de bain.
• Important : des chaussures pour vos 1ères glisses au sol. (de vieilles baskets font l’affaire.)

Protection du corps

La pratique torse, jambes et pieds nus est totalement déconseillée (interdite aux mineurs).
L’été, il peut parfois faire très chaud. Par conséquent même un shorty (mini combi d’été bras et jambes courtes) peut être parfois difficile à supporter. Néanmoins nous vous recommandons vivement de vous protéger tout de même du soleil et des frottements de toutes sortes.
L’été quant il fait vraiment trés chaud, prenez au minimum : un couvre-chef, votre maillot de bain, un lycra à manches longues (noir de préférence) et un short long type bermuda ou corsaire pour se préserver le haut des jambes jusqu’en dessous des genoux.

Si vous préférez tout de même ne pas mettre les protections recommandées, vous le faites à vos risques et périls.

Dans tous les cas il est préférable de s’équiper d’une combinaison néoprène INTEGRALE adaptée à la saison qui fera également office de protection pour la peau.

– Les articles suivants sont facultatifs, vous pouvez les amener si vous préférez naviguer avec les vôtres : harnais, gilet de flottaison, gants, casque.
Si vous désirez être formé ou informé sur un matériel en particulier consultez-nous avant le stage.

L’école se charge de fournir : ailes de kite, barres, lignes, boards, harnais, casques et gilets. Communication par radio avec une solution technique développée par Fil d’Air.

Les Plus de Fild'air

Apprendre le kite jusqu’à 7 fois plus rapidement :

  • Des moniteurs expérimentés (16 ans d’expérience) : ils ont l’œil et plus d’un tour dans leur sac pour vous faire progresser mieux.
  • Des moniteurs motorisés pour suivre l’élève assurer sa sécurité et le remonter au vent.
  • Une dissociation de l’apprentissage de la planche et de la voile grâce à notre invention: le simulateur de glisse.
  • Un plan d’eau bien venté.(±300 jours/an)
  • Un plan d’eau abrité; pas de vagues ni courant ni marées et clos par des bancs de sable fin.
  • Un plan d’eau ou l’on a pied pour effectuer ses débuts.
  • Une remontée et des transports sur site en bateau et non à pied.

En effet les premières journées, le stagiaire est incapable de remonter au vent et dérive naturellement. Si l’école n’est pas pourvue de bateau de remontée (pas juste pour se rendre sur le site !), le stagiaire marche et remonte à pied résultat:

  • Il est rapidement fatigué par ces remontées avec aile en l’air éreintantes ce qui freine encore plus sa progression et lui retire de la vigilance, donc de la sécurité.
  • Il passe plus de temps à marcher qu’à naviguer, et rappelez-vous, partout ou vous irez, au final ce temps vous est facturé…
En quoi Fild'air est elle une école particuliére et quelles sont ses originalités ?

FIL D’AIR a mis au point depuis 1997 la méthode Downwind par vent offshore d’apprentissage du kitesurf qui autorise un temps de navigation beaucoup plus important, plus de sécurité et donc une meilleure progression que les méthodes classiques en bord de plage ou en petits lacs peu profonds et souvent trop encombrés..!
Cette méthode est peu utilisée car elle ne peut s’appliquer que sur de rares spots, vastes peu fréquentés, dégagés, clos par des bancs de sable et utilisables par toutes les orientations de vent. La logistique mise en place est lourde mais plus rapide et très efficace. Nous enseignons ce sport depuis 98. L’expérience de FIL D’AIR dans ce domaine reste unique au monde (>8500 personnes nous ont déja fait confiance) L’expérience d’un moniteur lui permettra d’être rapide et pertinents dans son annalyse car il a un oeil qui s’affute au fil de sont expérience et posséde un pannel de solutions technique et pédagogique en relation avec son vécu.

  • Tout l’apprentissage se déroule sur l’eau et bancs de sable, au travers d’exercices décomposés (simulateur pour la partie planche). Dés les débuts, les pratiquants sont encadrés et suivis avec des bateaux spécialement conçus pour cette activité. Dans notre concepte les bateaux sont aussi utilisés pour remonter les stagiaires qui descendent sous le vent; ce qui permet de passer sont temps et sont énergie à naviguer et non pas marcher les 3/4 de la scéance. D’où un gain considérable de temps, de sécurité, et des galères en moins par rapport à d’autres formules.
  • Afin d’optimiser les créneaux météo et les besoins individuels, les moyens mis à disposition aussi sont exceptionnels: + de 90 ailes (dans 3 gammes de 3 à 16m2) + de 40 flotteurs spécifiques: directionnels, twintypes, hybrides, foil… Les modèles sont de l‘année même. Ailes et systèmes de commande sont adaptés à tous les styles.
  • Il y a un jeu de voile complet, des barres, des fils, et des planches différentes pour chaque élève.
  • Chaque élève est muni d’un casque radio qui nous permet de distiller un enseignement différentié et d’améliorer l’efficacité de votre progression.
Quelle sont nos labels ?

Nous faisons partie du réseau Prokite.(Label+ de l’AFKite) Ce réseau a également à cœur de mettre en avant une qualité supérieur d’enseignement reconnue en respectant les spécificités de lieux et de choix pédagogiques de chaque structure. C’est un label de qualité pour la communication; il est attribué chaque année. Il évolue en fonction des attentes et des retours clients.


Nous sommes agréés Ministère de la jeunesse et des sports depuis 2001 sous le N° 03401ET0079

Puis-je amener mon matériel personnel ?
Si vous avez du matériel personnel : ailes, équipement divers ou planche, nous vous conseillons de l’apporter. En effet, nous vous indiquerons dans un premier temps si il est adapté. Nous vous aiderons à le régler, éventuellement à l’adapter et dans la mesure du possible à vous le mettre en main. Quoi qu’il en soit nous vous déconseillons d’en acheter avant d’avoir bien appris. Vous ferez un meilleur choix après avoir pratiqué qu’avant. Bien trop souvent on achète trop vite et les rêves se transforment en désillusions. Le fait d’amener son propre matériel ne donne jamais droit à une réduction sur le prix de nos stages. Même si vous amenez votre matériel personnel, bien souvent vous serez amené à naviguer avec du matériel de l’école bien adapté à votre progression.
AFKite c'est quoi ?

Association Française de Kite à été créée en 2009 par le GMK Groupement des Moniteurs de Kite afin de permettre aux écoles de kite qui développent plus de qualité et de sécurité, de se regrouper en réseau indépendant. C’est un organisme qui permet aussi de mutualiser des moyens nécessaires et adaptés à une pratique du kite sereine et plus pertinente. Cette mutualisation permet aussi d’avoir la meilleure police en couverture assurance mutuelle kite du marché.

Assurances spécifique AFKite :

  • Cette assurance à été spécialement étudié pour correspondre le plus prés possible à notre pratique. Elle est valable de date à date dans le monde entier et aussi bien sur l’eau (domaine maritime) terre (roulage) que sur neige. En effet les assureurs classique ou générique excluent de leurs contrat tout un tas de clauses difficile à déchiffrer et dont on ne se rends vraiment compte qu’après le sinistre. Comme les risques: aérien ainsi que les recherches et responsabilité civile maritime (en dehors de la bande des 300 mètres) quant à la neige vous ne serez pas couvert par une assurance classique ou neige en dehors du domaine skiable ouvert ce qui ne correspond pas à la pratique du kite.
  • L’AFKite permet aux adhérents pro du réseau d’améliorer et de développer des équipements de communication et de sécurité.
  • L’AFKite est totalement indépendante et travail en partenariat avec les centres IKO pour plus d’harmonisation internationale et pour que ses pratiquant puissent continuer à être reconnus et suivi dans les centres IKO à l’étranger. Une carte de niveau commune aux 2 organismes à été élaboré dans ce sens.

Pour rejoindre cette communauté: il suffit de cliquer sur ce logo, de rentrer 14907 comme numéro de structure pour Fildair ; vous choisissez les options qui vous conviennent, vous payez en ligne et le tour est joué. Lors de la souscription en ligne vous pouvez choisir la date de début de prise en compte, ce qui vous permettra de la faire coïncider avec le début du stage et donc anticiper vos formalités.

A quoi sert le simulateur ?
C’est un outil ingénieux sorti de l’imagination fertile de Fild’air en 1997. Un mat transversale un peut particulier, qui, placé à bord de nos bateaux spécialement conçu pour, vous permet de trouver rapidement les différentes phases du waterstart, les bons appuis et la bonne glisse sur votre board, en reproduisant le plus fidèlement possible la traction d’une aile. Il permet également de simuler et vous préparer à certaines situations critiques et difficiles en vous apprenant individuellement comment en sortir rapidement et comment ne pas les provoquer. Une nouvelle génération de simulateur permet aussi de s’entrainer aux sauts, à l’hydrofoil et autres tests et manœuvres avec les planches de nouvelle conception.
Qu'est ce qu'un simulateur gliss en kitesurf ?
Combien y a-t-il d'élèves par stage ?
Les sessions sont des groupes de 4 ou 5 éléves maximum pour 1 moniteur et un bateau d’intervention. Ces modules sont de divers niveaux et autonomes, ce qui permet de ne pas perdre de temps, d’être trés conviviaux et de toujours progesser à son rythme selon ses aspirations. Pour que votre séjour chez nous rime avec confort, progrès et bonne humeur…
Le bassin de Thau en Méditerranée est il un bon spot pour apprendre ?

Le bassin de Thau est un lac marin, vaste, avec peu de clapot, dégagé et venté par toutes les orientations. Un contrôle rigoureux et permanent de ses eaux a permis d’y développer l’ostréiculture. La profondeur moyenne est de 4 à 5 mètres dans la partie navigable, ce qui permet à l’eau d’y être beaucoup plus chaude que la mer (env 10° à 13°de plus à la belle saison). Voir notre balise en temps réel.

Parfaitement choisi et adapté dans un sens pédagogique de facilité, de sécurité et d’efficacité (nombre d’heures réellement passées à naviguer). Le kitesurf est un sport qui occupe beaucoup d’espace (lignes). Vous commencerez sur de larges bancs de sable, qui vous permettront de vous familiariser avec les particularités des ailes de traction modernes, sans obstacle, sans courant de marée, et donc sans gêne.

Faut-il pratiquer d'autres sports avant pour faire du kitesurf ?
Les personnes ayant déjà une bonne pratique du Wake, du fun board et du Cerf-volant pousseront d’autant plus loin le niveau de navigation. Néanmoins pour suivre un stage de kiteboard il n’est absolument pas impératif de pratiquer les activités précitées. Elles sont utiles et complémentaires mais absolument pas indispensables. Il est toutefois recommandé de manipuler un cerf-volant pilotable traditionnel avant, vous gagnerez du temps.
Le kitesurf, kiteboard ou kite est il récent ?
Le Cerf-volant de traction ou Powerkite est né il y a environ 18 ans. Le kitesurf, kite surf, ou flysurf ou bien encore kiteboard et simplement kite; est né en même temps à différents endroits du globe, d’une bande de passionnés qui pratiquaient chacun chez eux avec des planches et des ailes très différentes. Mais c’est avec une aile très spécialement conçu pour l’eau dite aile à boudins que les 2 frères Legaignoux, sous la marque Wipika, ont ensemencé les imaginations fertiles de ces passionnés qui découvrirent un monde nouveau de sensations entre ciel et eau, un mélange de surf et de vol, propulsé par un engin à vent vieux de + de 2000 ans, aux très surprenantes ressources.
Le kitesurf est il dangereux ?
Par définition un sport dangereux est un sport dont on ne maîtrise pas les risques. Le kite (cerf-volant en Anglais) est un engin volant qui ajoute en fonction de sa trajectoire à la vitesse du vent sa propre vitesse d’évolution. Il est donc possible d’avoir à subir des accélérations subites dans diverses directions, qui, si elles sont mal gérées, et pratiquées sur un site mal adapté, peuvent être dangereuses (collision, noyades). Par conséquent, le kitesurf est plus un sport dont il faut absolument apprendre consciencieusement la pratique au sérieux avec un instructeur et suivre ses instructions scrupuleusement pour ne pas en faire un sport dangereux. La maîtrise de l’engin et de son comportement est une condition sine qua non pour en faire un sport ludique et non une arme, en vente libre ! Il existe différents types de kite livrés normalement avec sécurité de largage. Les sécurités de largage malgré une norme ne sont pas encore toutes standardisés afin de ne pas freiner le développement, et laisser la possibilité de trouver mieux à chaque génération. Il faut s’informer et les essayer convenablement et surtout être sûr qu’on à bien mémorisé et aquis sont fonctionnement; sinon ça peut devenir un enfer. La mauvaise utilisation du matériel, l’ininformation, l’inexpérience, l’excès de confiance et l’inconscience du grand public sont les facteurs prédominants participant au danger potentiel de ce sport qui reste le plus fabuleux des balais nautiques si on le pratique dans les règles de l’art. Mais il faut toujours garder à l’esprit que le kitesurf est une activité à risque soumis aux aléas météos et techniques. C’est un vrai sport en plein développement qu’il faut pratiquer en respectant tout, et en ayant des conditions physique en bonne relation avec sa pratique, sinon, dans certaines conditions, il peut être dangeureux et entrainer des accidents très regrettables. il faut aussi s’informer auprès de son médecin traitant et d’un moniteur si on n’est pas sûr de très bien s’évaluer. Pour toutes ces raisons il faut toujours communiquer son état de santé, de fatigue et son niveau technique objectivement à son moniteur afin qu’il puisse être en mesure d’orienter votre progression et adapter les situations de pratique. Et dans tous les cas ne pratiquez jamais quand vous êtes fatigué ou affecté c’est prendre des risques inutilement. Noubliez pas que c’est un jeux.